Nos ballons Qualatex sont 100% biodégradables

Les Ballons Qualatex plus de 60 couleurs et en latex naturel 100% biodégradable Aujourd’hui les groupes de protection de l’environnement ainsi que les campagnes politiques ne cessent d’encourager les citoyens et les entreprises à réduire
leurs émissions de CO2. C’est pourquoi il nous semble
important de montrer que l’un des produits les plus populaires
de notre industrie est 100 % vert .
ballons bio

La formation des racines :
Le latex utilisé pour la fabrication des ballons est récolté sur des hévéas clonés plantés dans les régions tropicales.Plus de 4 millions de graines provenant d’hévéas sélectionnés sont plantées, mais 60 % d’entre elles, seulement, parviendront
à maturité. Dès que les bonnes graines donnent des jeunes pousses, les plants sont prêts a être mis en place sur la plante porte-greffe. On découpe alors de longs
morceaux rectangulaires sur la tige duporte-greffe afin d’y insérer le greffon. Le greffon est ensuite fixé et maintenu serré sur l’hévéa porte-greffe. 21 jours après la greffe, la
plante est examinée. Si le greffon est toujours vert, cela indique que la greffe a pris. On
transplante alors l’arbre vers une autre zone de la plantation. Seuls les hévéas de grande qualité sont utilisés pour les greffes ; ceci permet aux planteurs d’avoir une production de latex de qualité toujours égale.Les hévéas sont plantés en rangée avec des écartements très précis : 22 pieds entrechaque rangée et 11 pieds entre chaque arbre.Il faudra alors attendre 6 ou 7 ans avant de pouvoir effectuer une première récolte de latex.
Une fois tous les trois jours, les hévéas sont incisés. L’hévéa n’étant pas incisé chaque jour, il est alors possible d’inciser environ 600 arbres par jour, six joursparsemaine.
Une fois le bol attaché au tronc de l’hévéa,onpratiqueuneincisionde1/16 ” en diagonale sur un côté du tronc, en prenant soin que la partie inférieure de
l’incision soit positionnée au-dessus du bol. Le latex peut alors s’écouler le long de
l’incision et dans le bol. Les planteurs doivent veiller à être très précis lors de l’incision. Ils ne doivent en aucun cas inciser au-delà du cambium (une
couche délicate et fragile qui génère la repousse) .
La colle du Latex :
Lorsqu’un arbre a été incisé le matin,les planteurs viennent à midi collecter le latex récolté dans les bols. Les bols sont vidés dans des seaux qui sont ensuite acheminés vers un centre de collecte. Les seaux sont alors pesés et leur contenu versé dans des cuves. Lorsque la cuve est pleine, elle est transportée par camion jusqu’à l’usine
où Le latex est centrifuge pour obtenir un concentré qui nous est livré pour fabriquer les ballons Qualatex.
 
Rien ne se perd :
Bien que nous attachions une grande valeur aux hévéas pour le latex qu’ils produisent, ils servent cependant à beaucoup d’autres choses. Ils consomment du dioxyde de carbone (CO ), ce qui contribue àfreiner le réchauffement global. Ils ralentissent le processus de déforestation. Toutes les parties de l’arbre sont utilisées par les planteurs pour tout ce qui constitueleurenvironnement. Indépendamment du latex, on récolte un liquide moins concentré.Il est séché, coagulé et transformé en caoutchouc sec qui servira par exemple à la fabrication de pneus. Lorsque les hévéas atteignent la fin de leur vie de producteurs de latex, il sont coupés et débités en bois de charpente pour la fabrication de meubles. Les parties de l’arbre qui ne,peuvent pas être utilisées comme
bois de charpente sont utilisées dans les chaudières de l’usine. Ainsi l’arbre est utilisé entièrement et rien n’est gaspillé ni jeté.
Découvrez nos créations sur FACEBOOK